Vous êtes ici

Bienvenue

 

La clé de voute du dispositif
« L’école est un patrimoine commun, humain, social donc chaque enfant est héritier par le fait même d’advenir au monde. Chaque enfant en aucune manière ne peut en être privé (…). L’école n’est le privilège de personne et chacun a le droit d’y participer par héritage même (…). Nous (adultes, enseignants...) avons à travailler ces espaces, et l’école en fait partie, pour qu’ils deviennent un chez-soi pour tous (…) par des accommodements, des adaptations, bref, des plans inclinés de tout ordre qu’ils soient éducatifs, pédagogiques, culturels, artistiques. (…) Mettre en place des plans inclinés pour que la maison devienne une maison commune : je vois cela dans l’idée même d’École Inclusive. »

Charles Gardou (2016) - Extrait d’interview réalisée par l’INSHEA,  Anthropologue, professeur à l’Université Lumière Lyon 2. Auteur de « La société inclusive, parlons-en ! Il n’y a pas de vie minuscule ».
 

À qui s’adresse le site : ses visées, ses acteurs
• Ce site est destiné au plus grand nombre : aux enseignants des classes spécialisées ou ordinaires, aux formateurs d’enseignants, aux accompagnants de vie scolaire (ex : AESH en France) ou Techniciens en Éducation Spécialisée (TES au Québec), au personnel du secteur médico-social ainsi qu’aux familles qui s’intéressent à la scolarisation d’élèves présentant un Trouble du Spectre de l’Autisme ou toute autre difficulté qui touche aux interactions et à l’acquisition du langage oral.
• Il est issu de la rencontre de deux chercheures, l'une, Anne Gombert (spécialisée sur l’inclusion scolaire et les pratiques enseignantes), l'autre, Delphine Odier-Guedj (spécialisée sur les médiations pédagogiques visant à soutenir l'interaction en classe dans une visée inclusive) et d’une Conseillère Pédagogique, Valérie Maurel, maintenant Inspectrice de l’Éducation Nationale.
• Il est le fruit d’un dispositif de recherche-formation « Littérat’ed » réalisé à Marseille entre 2011 et 2016 organisé autour de l'usage de la littérature de jeunesse et notamment les albums pour soutenir le développement de l'Interaction et favoriser ainsi la communication et la compréhension des élèves.
• Par ailleurs, ce dispositif visait aussi le développement professionnel des enseignants par un accompagnement continué dont l’ancrage se situe dans l’analyse de l’activité. Il n'était pas une expérimentation scientifique mais bien un travail d'accompagnement sur le terrain, un témoignage de processus de création pédagogique mise à l’épreuve du terrain au sein d’une communauté d’apprentissage.
 

Un dispositif pour les élèves : album de jeunesse - interaction - intermodalité.

L’utilisation de l’album de jeunesse adossée à une approche pédagogique qui introduit l’intermodalité pour favoriser l’interaction et la mise en sens n’est pas une méthode éducative mais une médiation étayante (au sens de Bruner, 1983) possible entre élèves – enseignant – savoirs scolaires.
• Il s’est agi, tout au long de ces cinq années et au travers de cette médiation, de réfléchir à l’accessibilité aux savoirs pour favoriser la capacité des élèves d’apprendre en classe.
• Ce sont ces accommodements-aménagements-adaptations conçus et mis en œuvre en classe par les 18 enseignantes que nous « donnons à voir »  en image (une cinquantaine de photos) et au travers de plus de 70 extraits vidéos tous commentés par des « paroles d’enseignantes » : c’est-à-dire celles qui sont au cœur du système de conception et de mise en œuvre.

Un dispositif pour les enseignant(e)s : l’accompagnement recherche-formation

• Ce dispositif de recherche-formation avait pour objectif de faciliter l’introduction de savoirs nouveaux.
• Concrètement, les enseignantes et enseignants se réunissaient une fois par an avec leur conseillère pédagogique et les deux chercheures pour une semaine de formation, de choix d’albums, de créations d’activités communes, de l’analyse critique des adaptations conçues et mises en œuvre en partant des observations faites sur le terrain.
•  Au courant de l’année, dans leurs classes, elles réalisaient des activités en lien avec des albums choisis pour les compétences qu’ils permettaient de travailler. Elles filmaient certaines séances. Différents niveaux d’analyses de pratiques étaient alors proposés, localement à Marseille, puis en visioconférence avec le Québec 3 ou 4 fois par années.

La création de cette communauté d’apprentissage a permis partages et professionnalisation à partir de problématiques vécues dans les classes. C'est le résultat de ce travail qui est présenté sur le site.

Structure du site
Ce site est conçu en deux sections.
• La première présente sous forme de fiches synthétiques ou textes plus conséquents des contenus théoriques représentant les lignes de force du dispositif  (ex : notions sur les interactions, l’album, l’intermodalité, la théorie de l’esprit, la professionnalisation, etc.)
• La seconde offre un panorama des activités réalisées en classe (images et courts extraits vidéos) regroupées selon une démarche de formation  dite « inclusive ».
L’idée est de rendre compte de la réflexion pédagogique des enseignantes qui en partant du repérage des difficultés et des points d’appuis des élèves, déclinent les besoins éducatifs puis mettent en œuvre des aménagements pédagogiques ajustés à l’élève dans le contexte de leurs classes. La présentation de gestes et adaptations variés incarnés dans des situations d’enseignement diverses permet de rendre compte de la complexité des mécanismes. Loin d’un catalogue de « bonnes pratiques », il s’agit plutôt de montrer des pratiques pédagogiques qui s’ajustent à des contextes variés.

À ce titre, nous espérons que les lecteurs prendront la mesure de la complexité et la richesse de l’interaction mais aussi de l’activité enseignante, qui loin d’être une technicité repose sur des ajustements permanents.

Un site éminemment collaboratif
Tous les acteurs engagés dans le dispositif ont participé à la réalisation du site, à degré et niveaux d’engagement différents. Nous les remercions TOUS vivement pour ce travail de très grande ampleur qui témoigne bel et bien d’une collaboration étroite :

Pour le 13, Anne Marie C.; Anne B.; Brigitte J.; Clarisse B.; Dorothée M.; Julie P.; Françoise J.; Karen R.; Magalie C.; Malika; Marc C.; Mélanie D.; Michèle T.; Valérie C.

Pour le 05, Olivia F.; Michèle C.; Nathalie T.; Sandrine C.; Nathalie M.

Un site qui s’inscrit dans un processus dynamique
Ce site ainsi ouvert en avril 2017 n’est pas figé : par essence il a pour vocation d’évoluer, d’être enrichi par de nouveaux dispositifs, de nouvelles expériences vécues en France ou au Québec. À ce propos, nous nous engageons à faire ce travail d’actualisation deux fois dans l’année.
Si vous désirez apporter remarques et commentaires à propos de ce site : <a href="litteractionailes@ifee.fr">est le courriel que vous pouvez utiliser </a>.

Vos messages nous aideront à rendre le site le plus lisible possible. Merci par avance.

La concrétisation de ce site a été rendue possible grâce à l'infrastructure du Laboratoire d'analyses interactionnelles de l'UQAM financée par la Fondation Canadienne pour l'Innovation (FCI), ainsi que par l'aide apportée par Renaud Joubert et Patrick Fournier que nous remercions vivement.

Le site est optimisé pour Firefox et Chrome.

Citer un document du site
Si vous citez un texte théorique ou une vidéo présents sur ce site, nous vous rappelons qu'il est nécessaire de le faire selon les normes APA en y associant systématiquement les noms d'auteurs respectifs et le node de la page sur laquelle vous avez trouvé l'information.
Par exemple
• Valérie, C. Aménagements "Rendre explicites les liens entre les indices de contextualisation_ de plus près" Repéré le 12/04/2017 http://cerfa2.uqam.ca/node/189
• Odier-Guedj, D., et Gombert, A. "Les intérêts de l'utilisation de la littérature de jeunesse en classe sont multiples et répondent efficacement à plusieurs besoins éducatifs des élèves", Repéré le 12/04/2017 http://cerfa2.uqam.ca/node/4/edit?destination=node/14

Autres ressources de formation

Au Québec, les enseignantes et enseignants peuvent se familiariser avec les pédagogies qui soutiennent les interactions au travers de plusieurs cours du Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées en intervention éducative auprès des élèves avec un trouble envahissant du développement à l'Université du Québec A Montréal. Pour plus de renseignements voir le détail du programme ici.

 

Nous vous souhaitons une bonne navigation et une bonne aventure Litter-action’aile pour une scolarisation pour tous.

 

Anne Gombert, Delphine Odier-Guedj et Valérie Maurel

 

 

Anne Gombert, Mr L'Inspecteur Jean-Pierre Abbou, Congrès de l'ARAPI 2012.